Proches

Soigner un proche sur le lieu de vie (domicile, EMS, établissement socio-éducatif) peut être éprouvant, tant sur le plan physique qu’émotionnel. Des aides et des accompagnements sont à votre disposition pour que vous puissiez reprendre votre souffle au besoin. Il ne faut pas hésiter à solliciter l’aide des amis et des voisins pour effectuer des petites tâches de la vie quotidienne : faire les courses, aller chez le coiffeur, et bien d’autres actions permettent de vous décharger dans une vaste mesure.

Il existe différentes manières et actions qui vous permettent de soulager votre quotidien. Par exemple, des formations pour se préparer à accompagner une personne en fin de vie.

Il existe des groupes de soutien, de parole et d’entraide dans lesquels vous et votre proche malade peuvent partager vos expériences face à la maladie avec d’autres personnes ayant le même vécu.

Vous pouvez également souhaiter un soutien spirituel. Dans les hôpitaux comme dans les lieux de vie, les aumôniers peuvent répondre à votre demande.

Les équipes mobiles de soins palliatifs du canton de Vaud peuvent vous soutenir dans la prise en charge de la personne en situation palliative.

Écoute et conseils

L’Espace Proches offre des prestations gratuites. Dans ce lieu d’échange, de soutien et d’information, vous pouvez bénéficier à la fois d’entretien personnalisé centré sur votre vécu de proche, ainsi que de prestations de groupe.

www.espaceproches.ch
Tel: 0800 660 660 (gratuit)

Pour vous soutenir ainsi que la personne que vous accompagnez, à domicile ou en établissement, différents services de relève vous offrent un accompagnement de jour ou de nuit.

En offrant leur disponibilité, les bénévoles spécialement formés peuvent contribuer à vous soutenir en s’adaptant à vos besoins.

Une offre de cours vous est proposée par le centre de formation de la Croix-Rouge vaudoise. Ces cours s’adressent aux proches qui désirent se préparer à accompagner, qui accompagnent ou qui ont vécu l’accompagnement d’un proche en situation de fin de vie ou de soins palliatifs.

Consulter les formations pour les proches

Photographie du comportement habituel de la personne adulte en situation de handicap

Un outil pour évaluer la douleur, une source d’informations pour les professionnels

Le but de la photographie est d’avoir une référence «en situation calme» du comportement de la personne en situation de handicap, de son langage corporel, de ses positions adoptées habituellement, etc. Cette référence permettra d’observer le plus rapidement possible les changements de comportement pouvant évoquer une éventuelle douleur.

Lorsque la photographie a été réalisée et que trois réponses données ne correspondent plus à l’état actuel de la personne en situation de handicap, il y a suspicion de douleur. Pour le confirmer ou l’infirmer, une échelle d’évaluation de la douleur est à mettre en place le plus rapidement possible. Ce document est donc un préalable utile à la mise en place d’échelles d’évaluation de la douleur. Un certain nombre d’items sont issus des grilles d’évaluation de la douleur Doloplus, EDAAP.

La photographie est aussi une source d’informations pour les professionnels qui ne connaissent pas la personne en situation de handicap (hospitalisation, nouveaux collaborateurs, transfert dans une autre institution) ou lorsque la personne n’arrive plus à communiquer verbalement (problèmes physiques, angoisse du milieu inconnu, etc.).

L’item «Z» permet de connaître les informations pour une prise en charge en urgence. Ce document n’a de sens que s’il est relu mensuellement par le référent et revu ou modifié au minimum une fois par année.

Par respect de la personne, toutes données contenues dans la photographie doivent être traitées confidentiellement.

Les établissements intéressés à utiliser ce document ne pourront l’obtenir qu’après avoir reçu une formation à son utilisation.

GUIDE_photographie

Pour de plus amples informations :

Laetitia Probst
Responsable de missions, palliative vaud
Tél : 076 461 35 94
Mail: laetitia.probst(at)palliativevaud.ch

Livre pour aborder le sujet de la mort et du deuil

Livre 1
Commander le livre

Lors d’un décès dans un hôpital ou dans un établissement médicalisé, l’établissement entreprend les premières démarches :

  • constat médical lors du décès
  • premiers soins et accueil des proches dans la chambre

Lors d’un décès à domicile, le médecin de famille ou le médecin de garde sera appelé pour constater le décès.
Il n’est aucunement nécessaire de prendre contact avec la police ou un service d’urgence. L’entreprise de pompes funèbres pourra vous aider dans les démarches administratives. L’équipe soignante est prête à discuter de ces questions avec vous et à vous accompagner lors de ce moment difficile.

Faire face au deuil
Le deuil fait partie du processus qui vous aide à faire face au passé et à s’adapter à la vie sans le proche qui est décédé. Le deuil peut prendre de nombreuses formes et vous affecter sur le plan émotionnel, mais également physique. Chaque personne réagit de manière différente au deuil. Il n’y a pas de remède rapide. Il n’y a pas de durée normale face à un deuil intense, mais il dure en général plusieurs mois.

Pendant le deuil, il est important de prendre soin de soi physiquement, de bien manger, de faire de l’exercice et de beaucoup se reposer. Il faut se laisser du temps pour reprendre ses activités régulières. Vous pouvez bénéficier de soutien dans le cadre de groupes de suivi de deuil, organisés par certaines unités de soins palliatifs, ou par diverses associations telles que la Ligue vaudoise contre le cancer, l’Espace Pallium ou les CMS.

brochure_version_finale

« Les soins palliatifs vous accompagnent »

Commander la brochure
0800 106 106 ou info(at)sanimedia.ch

BrochurePA2013
« Proche-aidant tous les jours »
Informations et conseils pour le proche aidant à domicile