Professionnels

Début des soins palliatifs

Les soins palliatifs commencent dès l’annonce du diagnostic, et ne se limitent pas à la fin de vie. Pour de nombreuses pathologies, notamment dans les insuffisances d’organes, le pronostic est difficile à établir et il n’existe pas de signes cliniques univoques.

Les situations de soins palliatifs sont souvent complexes et demandent des compétences spécifiques.

Dans la pratique, vous pourrez-vous guider en posant la question suivante:

Seriez-vous surpris si cette personne venait à décéder dans les 12 mois? Si la réponse est négative, vous êtes certainement en face d’une situation palliative.

Faire appel à une consultation ambulatoire

Si vous avez des besoins ou des questionnements en lien avec une maladie évolutive non guérissable, la consultation ambulatoire de soins palliatifs et de support du CHUV est là pour vous soutenir, vous les professionnels-les de la santé.

Les personnes ressources en soins palliatifs

Suivant une proposition du programme cantonal de développement des soins palliatifs, de nombreuses institutions (EMS, CMS, CTR) ont mis en place dans leurs équipes des personnes ressources en soins palliatifs.

Le dispositif est cadré et fait l’objet de recommandations.

Documents cadres

Compétences individuelles

Il est essentiel que les professionnels disposent de compétences de base en soins palliatifs, quelque soit leur lieu de travail.

Travail interdisciplinaire

Les soins palliatifs sont, par la nature de leur pratique, collaboratifs. Les patients affectés par des maladies mortelles et leur famille présentent une variété de besoins en soins palliatifs. La pratique collaborative entre professions est un standard de soins établit pour répondre à ces besoins. Cela est clairement démontré par la définition des soins palliatifs de l’OMS, qui est communément acceptée comme la référence à travers l’Europe.

Le tissage et le mélange des compétences spécifiques offertes par différents groupes professionnels fournissent de meilleurs résultats pour les patients et leur famille recevant des services de soins palliatifs.

Disposer d’un ensemble de compétences de base a le potentiel de renfoncer l’impact des soins palliatifs, dans la mesure où il présente un cadre qui le sépare des autres domaines connexes de soins cliniques – comme l’oncologie, la gérontologie, la neurologie ou la médecine interne.

L’association Physiovaud et le programme cantonal de développement des soins palliatifs ont conjointement  organisé une formation de base en soins palliatifs pour les physiothérapeutes ; une première volée a eu lieu en 2015, une deuxième se met sur pied en automne 2016.

Désormais les praticiens formés sont des professionnels de référence : partage, conseil, cercles qualité, etc….

Liste des physiothérapeutes ayant suivi la formation de base en soins palliatifs

Démarche institutionnelle

Le Service de la santé publique souhaite que toutes les institutions sanitaires du canton offrent des soins palliatifs. Pour cela, il est important qu’une réflexion institutionnelle soit menée.

Soins palliatifs en EMS

Afin d’aider les établissements médico-sociaux à poursuivre leurs projets en soins palliatifs et pour soutenir le développement des prises en charge des situations palliatives, un groupe de travail réunissant des représentants d’EMS et des membres des équipes mobiles de soins palliatifs a produit un document de support :

12 points de repères pour réfléchir les soins palliatifs et la gestion de la douleur en EMS

Cette base de réflexion permet de :

  1. faire le point sur le concept et les procédures mises en place dans les établissements;
  2. faciliter la collaboration avec les équipes mobiles;
  3. développer des projets de soins palliatifs en tenant compte des critères actuels de la CIVESS.

Faire appel à une équipe spécialisée

Les situations de soins palliatifs sont souvent complexes et demandent des compétences spécifiques.